Lecture des modèles météo

 

Modéles

Merci à Jean Stéphane (JS77) pour les descriptions des différentes cartes ci dessous (Source de l’article ici)

Explications

les précipitations les précipitations par heure en mm que ce soit sous forme de pluie, neige, verglas etc… 1mm = 1L par mètre carré.
MUCape et Li Les cartes de CAPE-LI sont très utiles pour la prévisions des orages.CAPE signifie « Convective Available Potential Energy » soit l’énergie convective potentielle disponible.Le MU placé à l’avant signifie Most Unstable, nous avons donc la valeur la plus instable sur les 300 premiers hPa.Li est l’abréviation de Lifted Index (indice de soulèvement) et représente la stabilité (ou non) d’une particule d’air.Plus la valeur de CAPE (en couleurs) augmente et plus l’énergie potentielle est élevée.Plus la valeur du Li est basse (négative) et plus une parcelle d’air déstabilisées pourra s’élever facilement.
CIN La CIN (Convective INhibition) est utile dans la prévision des orages. Une CIN élevée signifie que nous sommes en présence d’un « couvercle » qui empêche la convection: inversion de température ou plus généralement un couvercle thermique.La CIN est donc l’énergie nécessaire pour percer ce couvercle, et une fois qu’une particule d’air a percé ce couvercle, elle se retrouve alors en convection libre. Les orages peuvent alors généralement se former sans problème.Il peut arriver que la CIN soit passée brutalement et qu’une dégradation orageuse débute alors soudainement, parfois la CIN est plus forte que prévue et la prévision d’orages est alors surestimée.
Cisaillement de 0 à 1km

Cisaillement de 0 à 6km

 le cisaillement de vitesse du vent entre le sol et 1000m ou 6000m d’altitude. C’est à dire la différence de vitesse entre ces deux niveaux (wind shear). Un fort cisaillement a tendance à favoriser la formation de cumulonimbus vigoureux.
Jet stream utile pour distinguer les grandes ondulations des flux sous l’influence des anticyclones et dépressions, ou encore d’estimer le potentiel de renforcement d’une dépression (cyclogénèse) ou la convection (une divergence du flux en haute troposphère associée à une convergence en basse troposhère tend à favoriser la convection).
Hélicité 0 à 1 km

Hélicité 0 à 3 km

donne le potentiel de la rotation des courants ascendants sur la couche d’air entre le niveau de la mer et 1000m ou 3000m. Ce paramètre est à corréler avec d’autres comme les vitesses verticales, le Cape et Li afin de mieux discerner le potentiel des cellules orageuses notamment.
Theta E Flux 850hPa La Température potentielle équivalente est la température d’une parcelle d’air à laquelle on aurait enlevé toute sa vapeur d’eau par un processus adiabatique, et qu’on aurait ramené au niveau de pression de 1000 hPa. Elle est utile pour distinguer les différentes masses d’air et notamment les fronts froids et chauds et les apports en air chaud et humide à l’avant de dégradations.
Alt 1.5 PVU donne l’altitude (le géopotentiel) à laquelle est atteint le niveau 1.5 PVU. Elle est assez technique mais très utile et quasiment indispensable pour appréhender les formations perturbées PVU signifie Potential Vorticity Unit, soit le tourbillon potentiel. Sur toute carte nous avons donc 1.5 PVU, mais cette valeur est atteinte à des niveaux différents selon l’état de la masse d’air.Elle marque le niveau de la tropopause dynamique, et celle-ci correspond généralement à un tourbillon potentiel de 1.5 PVU. C’est en quelque sorte la limite entre l’air troposphérique et stratosphérique.Les basses valeurs de 1.5 PVU correspondent en fait à des anomalies de tropopause, la tropopause est abaissée. Ceci favorise la cyclogénèse, d’où l’intérêt de cette carte pour prévoir les dégradations.
Share Button

Laisser un commentaire